CINEMA ITALIANO // HOMMAGE À RES BALZLI

 

27/09 – 29/10/2019

 

 

HOMMAGE À RES BALZLI (1952-2019) La toute la première semaine du nouveau cycle qui débute le 20 septembre est exclusivement consacrée à une sélection des travaux du cinéaste et producteur bernois Res Balzli, récemment décédé. C’est l’occasion de se plonger une fois encore dans son oeuvre, avec ses deux travaux de régie BOUTON et TINOU, tout comme ses travaux de production WELCOME TO ICELAND et QUE SERA? Et ce en présence des réalisateurs et de ses fidèles compagnons Felix Tissi und Dieter Fahrer ainsi que STEP ACROSS THE BORDER.

Tous les films sont accompagnés et chacun est invité à un apéro après la projection.

 

En octobre, le Filmpodium présentera les dernières créations cinématographiques italiennes. Cette année, en collaboration avec la division Architecture de la Haute école spécialisée bernoise, le cycle s’enrichit du magnifique classique VIAGGIO IN ITALIA de Roberto Rosselini et IO SONO L'AMORE de Luca Guadagnino.


Le premier film, AMORI CHE NON SANNO STARE AL MONDO, est une comédie ironique, douce-amère, aux situations hilarantes sur la vie amoureuse des hommes et des femmes proches de la cinquantaine, qui fut projeté l’an dernier sur l’écran de la Piazza Grande à Locarno.
Les deux films sur la mafia ne manqueront pas de provoquer quelques frissons.

LA PARANZA DEI BAMBINI, d’après le fameux roman éponyme de Roberto Saviano

(« Gomorrha »), décrit sans fioritures un monde régi par l’argent, le pouvoir et l’instinct de survie. On y voit une jeunesse qui oscille entre brutalité sans état d’âme, avidité de consommer et humanité. Par ailleurs, « La paranza dei bambini » se distingue par ses acteurs amateurs charismatiques, castés à Naples. Du cinéma authentique et fort qui exerce sa fascination jusqu’à la dernière minute – et au-delà.
Tourné en Apulie et à Gstaad, le film UN NEMICO QUE TI VUOLE BENE offre également du cinéma palpitant, plein de tension et d’humour. Le réalisateur italo-suisse Denis Rabaglia, qui, avec des films comme « Azzurro » et « Marcello Marcello », s’est taillé une solide réputation, y combine avec adresse fluidité du rythme, force des images et casting impressionnant.

Pour la fin de l’été, nous avons le plaisir de nous plonger à nouveau dans BUON INVERNO - HAPPY WINTER. Chaque été, d’innombrables Siciliennes et Siciliens passent leurs vacances sur la plage Mondello de Palerme pour échapper à la zone d’ombre que la crise économique et politique a jetée sur le pays. Toutes et tous cherchent leur bonheur à l’approche inexorable de l’hiver. Le premier film enjoué de Giovanni Totaros décrit un microcosme de la vie italienne aux multiples facettes à l’aide de petites histoires comiques.

A Bienne également, les journées plus fraîches et plus courtes sont inévitables. Dès à présent, le Filmpodium vous invite à des perles cinématographiques le dimanche matin. Dans WALKING ON WATER, nous avons l’occasion d’accompagner l’artiste Christo, connu pour ses installations, dans la réalisation de ses « Floating Piers » sur le lac d’Iseo, face au panorama pittoresque des Alpes italiennes.
Le film documentaire PAPA FRANCESCO – UN UOMO DI PAROLA de Wim Wenders est un voyage personnel avec le pape François. Au centre de ce portrait figurent les pensées du pape, des questions actuelles concernant des défis mondiaux et sa volonté de réforme au sein de l’Église.
En collaboration avec Cinélibre, la série à succès CINEMA ITALIANO offre l’occasion unique de voir des perles auxquelles il est impossible d’accéder autrement en Suisse. Au cours de cette tournée du festival, beaucoup de films provoqueront le rire, mais aussi la réflexion. Des œuvres qui nous touchent et mettent en scène de manière magistrale des histoires de notre temps. Presque tous les personnages des films choisis tentent d’échapper au vide du quotidien, avec ses rituels frustrants, ses petites chicanes et tentations.
Le film UNA STORIA SENZA NOME évoque une énigme, qui représente une métaphore par rapport à une ville tout aussi énigmatique depuis toujours. Dans ce film, personne n’est ce qu’il semble être et dans chacun des personnages se cache une double vérité. Dans TROPPA GRAZIA, la technicienne en géomatique Lucia s’apprête, pour la première fois de sa vie, à céder à une tentative de corruption. Se pose alors la question : qui est vraiment fou dans cette histoire ?
Dans UN GIORNO ALL’IMPROVVISO, le jeune amateur de football Antonio doit prendre une décision cruciale: d’un côté la perspective de jouer dans un club de football important; de l’autre, la réalité douloureuse: sa mère qui menace de sombrer dans la folie.
Giovanna est l’héroïne de la comédie MA COSA CI DICE IL CERVELLO. Elle travaille soi-disant au ministère, mais est en réalité une femme espionne. Quant à Alessandro et Francesca, dont nous faisons la connaissance dans OVUNQUE PROTEGGIMI, ils sont des traitres aux yeux de leur entourage. Deux âmes perdues qui, grâce à leur rencontre, trouvent le courage de recommencer à zéro.