FAMILY AFFAIRS

 

06/12 – 14/01/2020


 

Patchwork, parasites, patriarches et un chien
Familiy Affairs ou le film bien vivant sur la famille

 

Sous ce titre, pendant les jours les plus courts, froids et sombres, le Filmpodium offre un mélange coloré des films, qui permettront de rire, réfléchir et vibrer en se plongeant dans les profondeurs des images et des histoires des familles.

 

Personne n’échappe à sa famille. À l'heure actuelle, bon nombre de cinéastes semblent prendre cette vérité à cœur. Car il est frappant de constater que ces deux dernières années, de nombreux films qui tournent autour du « noyau de la société » ont vu le jour. Ce n’est peut-être pas un hasard si en 2018 et 2019 au Festival de Cannes – dont le concours représente, dans une certaine mesure, un indicateur des sensibilités sociales – des films présentant des constellations familiales plus ou moins classiques ont reçu la palme d’or : en 2019, PARASITE du Sud-Coréen Bong Joon-ho, est un mélange de genres satirique et caustique sur l'affrontement de deux familles traditionnelles de classes sociales différentes ; en 2018, avec SHOPLIFTERS, le japonais Hirokazu Kore-eda a construit à sa façon une famille de sympathiques petits criminels appartenant à différentes générations et n’ayant aucun lien de parenté entre eux – un patchwork en quelque sorte.

 

Des parents se séparent, une famille se défait. Deux mondes distincts émergent de ce qui fut autrefois un tout. WHERE WE BELONG aborde la réalité des enfants et s’intéresse à la manière dont des enfants fragiles, mais aussi courageux, intelligents et drôles, perçoivent leur situation.

Depuis des années, les milieux conservateurs accusent : « C’était le but des 68ards et des féministes que de détruire la famille ». Et si l’on regarde les taux de divorces actuels, il semble bien que le projet de ceux-ci ait connu quelque succès… Les films de notre série témoignent du monde tel qu’il se présentait lorsque tout était en ordre selon leur conception. Ce sont par exemple les récits de la grand-mère dans le film documentaire MADAME du Genevois Stéphane Riethauser ou les parcours de vie de deux sœurs au Brésil dans les années 1950, avec THE INVISIBLE LIFE OF EURÍDICE GUSMÃO de Karim Aïnouz.

 

Le soir de Sylvestre, le Filmpodium fera la fête autour d’une coupe et avec l'étonnante tragicomédie française MON CHIEN STUPIDE qui montre que les patriarches d’aujourd’hui adorent manifestement les chiens : dans ce film, un patriarche grincheux se débarrasse de sa famille – pour lui préférer un chien hideux.

 

Les enfants seront eux aussi récompensés avec le traditionnel film de Noël

DREI HASELNÜSSE FÜR ASCHENBRÖDEL de Vaclav Vorlicek le 26 décembre et le film magnifique AÏLO: UNE ODYSSÉE EN LAPONIE le 2 janvier 2020.

 

Le Filmpodium inaugurera la nouvelle année avec une AVANT-PREMIÈRE. Le 3 janvier le Filmpodium offre l'occasion unique de se plonger dans les profondeurs des images obsédantes du conte magnifique A TALE OF THREE SISTERS (KIZ KARDEŞLER) d'Emin Alper.