IN THE MOOD FOR LOVE - WORLD OF WONG KAR-WAI

 

19/08 - 21/09/2021

 

 

Bienvenue dans l’univers cinématographique de Wong Kar Wai – le réalisateur de Hongkong, dont le nom évoque la magie du cinéma à l’état pur. Il est né en 1958 dans la Chine communiste, mais en 1963, sa famille fuit vers la colonie britannique de Hongkong, plus cosmopolite. Wong Kar Wai est très marqué par ses premières expériences d’enfant et quelques-uns de ses films se rapportent aux années 60. Après avoir étudié les arts graphiques, il devient assistant de production et scénariste de télévision pour des séries de divertissement.

En 1988, il tourne son premier long métrage, AS TEARS GO BY, qui porte déjà une griffe personnelle caractéristique. Dans les années 1990, des œuvres telles que CHUNGKING EXPRESS et FALLEN ANGELS établissent sa réputation de styliste esthétique, à qui rien ne semble étranger. À partir du tournant du millénaire, Wong Kar Wai devient enfin un réalisateur vedette international avec des chefs-d'œuvre tels que IN THE MOOD FOR LOVE ou 2046.

 

Un langage visuel virtuose, un raffinement narratif, un jeu d'acteur excellent, des décors exquis, des bandes sonores inoubliables : tels sont les traits caractéristiques de son œuvre hypnotique et éblouissante, qui, dans ses plus beaux moments, tourne toujours autour de ce que Cole Porter a chanté dans une chanson en 1929 : « What Is This Thing Called Love ». « Un réalisateur est comme un chef d'orchestre : il doit accorder tous les instruments sur une même note », a déclaré un jour Wong Kar Wai.

Ce que le maître entend par là est désormais visible dans sept films restaurés, retravaillés par ses soins, en format 4K haute définition : ceux qui aiment Wong Kar Wai découvriront quelque chose de nouveau. Ceux qui le redécouvrent l'aimeront et seront peut-être surpris qu'il puisse aussi faire les choses différemment. En effet son dernier film THE GRANDMASTER de 2013, un drame sur les arts martiaux, à la fois esthétique et plein d'action, sort complètement de l'ordinaire (film d’amour).

 

Par contre, ceux qui souhaitent baigner dans une ambiance encore plus empreinte d'amour seront très bien servis avec quatre autres histoires d'amour cinématographiques inédites, d'origines différentes, ainsi qu'un classique et un néo-western féministe - et pourront également profiter de quatre avant-premières lors de la journée du cinéma (5 septembre), toutes placées sous la devise ROAD MOVIES. (Geri Krebs)